Appel à candidature

Appel à candidature pour une exposition

« En guerre »

Le Pôle Bijou de la Communauté de Communes du Territoire de Lunéville à Baccarat souhaite créer un événement en lien avec les célébrations du centenaire de la Guerre de 14-18. Cet événement se déroulera de février à juin 2018 au sein du Pôle Bijou Galerie. Moins qu’une pure relecture du conflit et de ses multiples aspects sombres, il s’agit de proposer une réinterprétation contemporaine de phénomènes qui ont profondément bouleversé le monde.

1) Objet de l’appel à candidature

Il s’agira d’ouvrir l’exposition à des créateurs contemporains Bijou et Objets de parure issus de pays qui furent engagés dans ce conflit autour de plusieurs thématiques :

- Objets et artisanat « de tranchées » : Les combattants, dans les tranchées et à l’arrière front, ont produit de nombreux objets à partir des matériaux qu’ils avaient sous la main (os des animaux de ravitaillement, feuilles, noisette, aluminium et cuivre des obus…). Activités naturelles de ces hommes issus des milieux populaires qui ne pouvaient rester sans s’occuper les mains, activités dérivatives pour oublier le danger permanent … De nombreux témoignage parlent de la valeur symbolique de ces transformations de la matière première comme ce jeune soldat qui écrit à sa soeur la veille de sa mort « Nous transformons en bague ces terribles obus envoyés pour nous détruire » ou encore comme Guillaume Apollinaire écrivant à Lou à qui il a fait une bague « Vous m’attendez ayant aux doigts de pauvres bagues en aluminium pâle comme l’absence et tendre comme le souvenir, métal de notre amour, métal semblable à l’aube ".

- Objets identitaires – objets patriotiques : Les corps des civils et des combattants vont durant toute la durée du conflit devenir des espaces « engagés » (les catalogues des grands magasins de l’époque le démontrent bien). Bijoux de commémoration, bijoux de propagande, bijoux patriotique ils disent l’engagement de chacun dans un tourbillon politique sans précédent. Une guerre où chacun a son rôle à jouer, sa place à tenir, un espace où « faire corps » encouragé par la « pression sociale » qui donne naissance à une mode de guerre. L'usage du mot « mode » doit ici prendre un sens non pas superficiel, mais bien être entendu comme une expression de la « culture de l'apparence » telle que la définit D. Roche, c'est à dire de pratiques influencées par les codes sociaux, des impératifs moraux et religieux (Roche, 1989) ...

- Objets de protection : « : « [...] toute pleurante, elle me demanda si je voulais lui faire plaisir et si j’accepterais de porter à mon cou pour elle, rien que pour elle, des médailles qu’elle m’avait apportées. Cela disait-elle, me servirait dans la vie et dans la mort ; car si je devais mourir, du moins ne devrais-je pas mourir comme un chien. »

Les combattants et leurs proches sont confrontés à l’angoisse suscitée par le risque de mort et de blessure. Nombre d’objets censés avoir une vertu protectrice vont être offerts par les proches aux combattants, religieux ou laïcs ces objets intimes rappellent à chaque instant ce lien qui unit ceux du front et ceux de l’arrière. Objet à porter à ses lèvres quand la peur ou l'angoisse se présentent, objet qui agit comme un talisman ou peut être objet à regarder à l'instant ultime comme témoin de n'avoir pas été seul.

A l'inverse, ceux de l’arrière vont aussi s'emparer des éléments ayant failli tuer l'être cher pour les faire monter en bijoux. Les balles de shrapnel, les douilles de balles ou les éclats d'obus viennent rappeler la douleur vécue par l'autre, mais aussi le miracle de sa vie sauvegardée.

Nombreux seront ainsi les fétiches créés par l'imagination la plus superstitieuse, Nénette et Rintintin les deux pantins de laine sensés tromper l'obus s'accrochent aux vêtements, les petits sacs de sable portés en broches,

imitant les sacs mis en place autour des monuments parisiens pour les préserver des bombardements, viennent agir de même sur le corps qui les porte...

- L’arrière-front espace de la rencontre et de la confrontation : Baccarat fut durant ce conflit ce que l’on nomme une ville « d’arrière-front ». Lieu de repli des troupes après les combats, lieu de soutien logistique au front elle a connu une forte activité durant toute la durée de la guerre. Les populations locales ne furent pourtant pas déplacées et bénéficièrent des approvisionnements des troupes mais aussi des structures installées comme les hôpitaux … Par ailleurs, le monde entier ou presque vint à leur rencontre avec l’accueil des contingents issus de toutes les régions françaises, des troupes coloniales, des italiens, des portugais et durant une longue période des américains qui leur firent découvrir le base-ball en organisant des tournois sur la place de la ville et le jazz joué par les musiciens des troupes … En bref, au-delà de la barbarie, cet espace de la guerre fut aussi celui de la découverte, de la rencontre, de l’étrangeté …

2) Critères de sélection

- Cohérence par rapport à la thématique de l’exposition

- Contemporanéité de l'esthétique

- Complémentarité entre les dossiers sélectionnés

3) Comment déposer votre candidature :

Les dossiers de candidatures doivent être adressés avant le 11 novembre 2017 minuit par mail à mmanoha@delunevilleabaccarat.fr. Un accusé de réception vous sera adressé dés réception, si vous ne le recevez pas sous trois jours merci de nous recontacter au 03 83 76 06 99 il est possible que votre candidature n’ai pas été délivrée (dossier trop lourd…)

Le dossier doit comporter :

un CV du créateur (nom, prénom, date de naissance, nom d'entreprise, n°siret, adresse, téléphone, mail, site internet, parcours de formation et parcours artistique...)

un book autour du travail du créateur hors de cette thématique particulière

un portrait photographique du créateur (format jpeg)

un texte de présentation des pièces proposées pour cette exposition (modalités de création, inspirations, techniques …) avec une liste indicative indiquant leurs titres, descriptif, format, composition, prix créateur

5 à 6 photos ou croquis des pièces proposées au format jpeg en haute définition (au moins 1Mo par image)

CONTACT/INFORMATION

Monique Manoha

Pôle Bijou Galerie

Communauté de Communes du Territoire  de Lunéville a Baccarat

13 rue du port  54120 Baccarat

France  06 30 14 50 56

mmanoha@delunevilleabaccarat.fr